Communiqué : L’union de la gauche sera citoyenne ou ne sera pas.
Partager

A l’annonce des résultats du 1° tour de l’élection du 23 avril 2017, monsieur Gauquelin a clamé un choix de front républicain, mais s’est aussi autorisé à requérir un rassemblement des voix de Gauche et Ecologiste.

Il s’arroge des droits. Il n’a cure de la discussion, de la conciliation, de l’acceptation des dissensus, du respect de la parole discutée.

Il n’a jamais précisé l’avantage que sa présidence à l’association Ville et Banlieue a pu ouvrir aux habitant-es de la circonscription, au dessein d’un avenir d’Autonomie, de Dignité, de Solidarités et de Bien Vivre.

Il est investi et soutenu par le parti gouvernant depuis 2012 et son précédant qui perpétua le statut de monarchie présidentielle.

Il accompagna l’élection du président qui a renoncé ses engagements, a refoulé une opposition constructive à produire de la richesse en créant la misère et l’exagération des différences.

Il accepta sans broncher les dérives gouvernementales, dont la Loi Travail par l’expédiant du 49-3, dont l’Etat d’urgence.

Il a désespéré le Conseil Economique et Social Communal, galvaudé la qualité des Comités de quartier et refusé que l’emploi de l’enveloppe parlementaire puisse être citoyen, écologique et attaché aux initiatives des territoires de la circonscription.

Il fit explosé son équipe municipale et ruina l’expression citoyenne et écologique.

L’esprit et les qualités de la Gauche et des Ecologistes ne sont pas « permaculturés » par l’opportunisme!

La Gauche et l’Ecologie gagneront dès le 11 juin au retrait de sa candidature partidaire fors de celle issue des quartiers et des initiatives citoyennes que proposent et initient Pierre Didier Tché Tché Apéa et Sabrina Ben Ayen.`

Par leur vote et leur non vote (avec un taux d’abstention important),  les habitant.e.s ont tiré un trais sur les partis traditionnels, en appelant à un nécessaire renouvellement de leur représentante.s élu.e.s, en dehors de tout calcul politicien. 

Seul un candidat citoyen, œuvrant avec les habitante.s, sera en capacité de dépasser les clivages politiques traditionnels et arrivera à mobiliser les abstentionnistes afin de porter au mieux les projets de l’Est Lyonnais à l’Assemblée nationale. 

Une union citoyenne de la gauche est nécessaire sur la 7ème circonscription du Rhône pour permettre de gagner face à aux candidat.e.s d’extrême droite, de droite et du mouvement d’Emmanuel Macron qui créeront plus de précarité dans nos quartiers.